Accueil | Contenu | Achat accessoires sur Boutique-Vélo.com

vendredi 15 janvier 2016

Soldes équipement vélo sur Boutique-Velo

soldes hiver boutique velo

C'est parti pour les Soldes. Profitez de la période des soldes hiver pour vous équiper au meilleur prix et bien commencer la saison 2016. Découvrez notre pages dédiées aux Soldes d’équipement vélo dès maintenant.

Quelques bonnes affaires pour roulez bien équipé

Chaussures route SHIMANO SH-R133
Maillot Shimano Dura ace
Casque VTT BELL Super 2R MIPS kryptonite mat 2016
Veste hiver CASTELLI Passo Giau noir 2016
Cuissard long hiver CASTELLI Sorpasso noir/rouge 2016
Produits Castelli en soldes
Produits Shimano en soldes

Visitez les autres produits en soldes

Les soldes d'hiver du 06/01/16 au 16/02/16 faites vite !

lundi 4 janvier 2016

Aux portes de TOURS, votre boutique vélo d'accessoires

LE PLUS GROS CHOIX D'ACCESSOIRES VELO EN TOURAINE

Depuis plusieurs années Boutique-Velo.com est revendeur de nombreuses marques cyclistes et est positionné essentiellement dans la revente d'accessoires vélo milieu de gamme et haut de gamme pour les pratiquants assidus de vélo route VTT ainsi que vélo urbain.

Boutique-Velo est situé à LUYNES (37230) à moins de 14 kilomètres de TOURS. Nous revendons plus de 350 marques de produits parmi de grandes marques comme Shimano, Sidi, Castelli, Zefal Profile Design, Look, Time et bien d'autres.

Vous pouvez passer vos commandes directement sur notre site et ainsi effectuer votre paiement et surtout réserver les produits. Sélectionnez pour cela un mode de livraison en retrait sur place afin de ne pas avoir de frais de port à régler supplémentaire. Néanmoins si vous hésitez sur un produit pour un problème de taille vêtement ou qualité, venez directement en boutique voir le produit ou essayer le produit afin de ne pas faire d'erreur de votre choix.

Voici le rappel de nos coordonnées BOUTIQUE-VELO 16 RUE DES ARTISANS ZI LES PINS 37230 LUYNES

Voici l'itinéraire de TOURS vers Boutique-Vélo à LUYNES

vendredi 9 octobre 2015

C'est la saison pour s'entraîner chez soi avec un home trainer

L'home trainer est un appareil permettant d'utiliser son propre vélo pour s'entraîner chez soi lorsque les conditions climatiques ne permettent pas de le faire à l’extérieur. Très utile pour pratiquer le cardio training à la maison, garder la forme ou encore s'entraîner hors saison, cet appareil est aujourd'hui devenu un outil essentiel tant chez le sportif amateur que professionnel. Conseils, plans d'entraînements et exercices pour home trainer : découvrez tout ce qu'il faut savoir sur cet appareil indispensable.

home trainer

Dans un article précédent sur les home trainer, nous avons détaillez tous les types d'appareils possibles et adaptés à votre usage

Nous allons vous proposez différents types de programmes pour vous entraînez

Tout d'abord nous préconisons quelques règles à suivre

Vos séances d'home-trainer ne doivent pas dépasser 2 heures. On peut faire une bonne séance en moins d’une heure. Au-delà d'une heure, le rendement devient moins bon. Par ailleurs, il est difficile de rester motivé aussi longtemps.

Commencez toujours par un échauffement de 10 à 15 mn et terminez toujours par 5 à 10 mn de retour au calme (récupération) à 65-70% de votre fréquence cardiaque maximale. Ne négligez pas la phase d’échauffement, elle permet l’ouverture des petits capillaires qui alimentent les muscles.

Travail de la coordination et de la vélocité

Le travail de la coordination et de la vélocité vise à réapprendre à pédaler et à gagner en efficacité.

La vélocité est la capacité à tourner les jambes rapidement. Elle est primordiale pour le développement de la puissance.

Elle doit être travaillée toute l’année.

On parle d’hypervélocité lorsque la cadence est supérieure à celle de la course. Les plus agiles montent jusqu’à 250 coups de pédale par minute. Le travail de la vélocité améliorera votre coordination, rendant le pédalage plus efficace et ainsi contribuant à un meilleur rendement.

Exercice n°1

A 65%-70% : 3 x (8 mn de travail + 2 mn récupération)

augmenter progressivement la fréquence de pédalage

séquence 1 : de 80 à 110 rpm

séquence 2 : de 90 à 120 rpm

séquence 3 : de 100 à 130 rpm

Exercice n°2

Répéter 3 fois :

30 s jambe droite (monter à 110-120 rpm)

30 s jambe gauche (monter à 110-120 rpm)

30 s jambe droite (monter à 110-120 rpm)

30 s jambe gauche (monter à 110-120 rpm)

5 mn à 110-120 rpm à 65%

2 mn de récupération à 70 rpm

Travail de la force musculaire

Il consiste en la répétition de travaux soutenus, à faible cadence de pédalage, sans sollicitation du système cardio-vasculaire.

Travaillez avec un gros braquet à une cadence de 40 rpm maximum en gardant un rythme cardiaque moyen (70-80% de la FC max) sans vous essouffler.

Le travail associé de la force et de la vélocité conduisent au développement de la puissance (Puissance = force x vélocité).

Travail de la capacité aérobie (foncier)

Il sert à développer la capacité à fixer dans le sang le plus grand volume d’oxygène possible (VO2max). Plus la consommation d’oxygène par le cycliste est importante et plus sa performance sera grande. Il favorise l’augmentation du nombre des capillaires alimentant les muscles.

Le travail aérobie permet d’acquérir les bases foncières nécessaires à la performance. Il permet d’atteindre une bonne condition physique. Ce travail s’effectue à une fréquence cardiaque comprise entre 70 et 90% de sa FC max.

Travaillez en intervalles de 1 à 3 minutes suivies de 1 à 3 minutes de récupération.

Développement de la capacité anaérobie lactique (élévation du seuil anaérobie)

L’objectif est de diminuer la production d’acide lactique à une fréquence cardiaque donnée et ainsi de repousser le seuil anaérobie (mais pas d’augmenter la VO2max), c’est à dire le seuil au-delà duquel la production d’acide lactique par l’organisme ne peut plus être combattue par les substances neutralisantes présentes au niveau des muscles.

On appelle communément ce seuil la « zone rouge ».

Travaillez sur votre home trainer en intervalles longs (4 à 15 minutes) à une fréquence comprise entre 80 et 90% de la FC max, jamais au-dessus.

Vous ne devez pas vous essouffler.

Travail de force explosive (sprint) ou de la capacité anaérobie alactique

Son but est de développer la puissance explosive. Ce travail est particulièrement utile pour la préparation d’une compétition où les efforts en anaérobie sont fréquents (sprints, accélérations).

Il s’effectue par des efforts courts (10 à 20 secondes) mais violents.

Les progrès sont visibles après quelques séances seulement.

Travail de la puissance

La puissance correspond au produit de la vitesse par la force.

On développe la puissance en travaillant vélocité et force. La puissance n’est pas seulement liée à la force.

On peut très bien forcer sur les pédales mais à faible cadence et ainsi développer une puissance plus faible qu’en forçant moins mais à cadence élevée.

Nous vous proposons un exemple de programme d'entraînement sur home trainer étalé sur 3 mois comportant des séances alternées de travail de la vélocité, de la capacité aérobie, de force, de la capacité anaérobie et du sprint.

A vous de choisir les exercices proposés ci-dessus en conséquence.

SEMAINE 1 / 2 / 3 : vélocité, capacité aérobie, footing et natation

SEMAINE 4 / 5 / 6 : vélocité, capacité aérobie, force

SEMAINE 7 / 8 / 9 : vélocité, capacité aérobie, force, capacité anaérobie

SEMAINE 10 / 11 / 12 : vélocité, capacité anaérobie, force, sprint

Bon entrainement !!!

lundi 5 octobre 2015

C'est parti pour le ROC d'AZUR !

vtt

Depuis 1984 et la toute première édition organisée par Stéphane Hauvette avec 7 concurrents, le Roc d’Azur n’a cessé de grandir, rassemblant désormais 20 000 participants, 300 exposants et 150 000 visiteurs sur 5 jours !

Désormais implanté sur la Base Nature François Léotard de Fréjus et dans les sentiers de Roquebrune-sur-Argens, il est devenu le 1er événement VTT au monde et fête comme il se doit, chaque année au mois d’octobre, l’ensemble des acteurs du cycle et du VTT. A commencer par les milliers de cyclistes amateurs en provenance des 4 coins de France et de 50 pays différents…

A CHACUN SON RYTHME !

vtt

Professionnels, amateurs, débutants, adultes, enfants, crosseurs, enduristes… Peu importe votre âge et votre niveau, le Roc d’Azur est ouvert à tous, aux passionnés de longue date comme aux curieux de dernière minute.

Avec un grand nombre de courses proposées, diverses et variées, chacun pourra trouver la course ou la randonnée qu’il souhaite. En 2012, le Roc d’Azur s’est même ouvert à une nouvelle discipline, le triathlon nature.

En plus du programme sportif, le Roc d’Azur accueille chaque année le plus grand salon VTT gratuit ouvert à tous ainsi que des animations mettant à l’honneur diverses disciplines du monde du vélo (dirt, trial, BMX Roc Contest, initiations, tests…).

PAR ICI LE PROGRAMME !

Le Roc d’Azur vous permet de traverser, à titre exceptionnel, des propriétés privés et des espaces protégés.

Merci à tous de bien vouloir respecter ces territoires et de ne pas y rouler le reste de l’année.

On compte sur vous !

Vous pouvez découvrir tout le programme du mercredi 7 au dimanche 11 octobre

S'EQUIPER POUR LE ROC D'AZUR

C'est l'occasion de découvrir une sélection d'articles sur boutique.velo.com pour avoir les meilleurs équipements et tenues

casque vtt maillot vtt gants vtt chaussures vtt

jeudi 1 octobre 2015

En allant travailler en vélo, vous percevrez une indemnité kilométrique !

vélo ville

Vous cherchez une bonne raison pour continuer à pédaler tous les matins malgré les intempéries ?

Bonne nouvelle, votre trajet domicile travail sera pris en charge par votre employeur.

Cette mesure s'appelle l'IKV pour Indemnité Kilométrique Vélo et c'est l'entreprise qui verse une indemnité à ses salariés.

Aujourd'hui, les cyclistes urbains sont de plus en plus nombreux à se rendre sur leur lieu de travail en vélo. Après une expérimentation menée entre juin et novembre 2014, le vélo apparait comme un mode de déplacement à part entière. L'indemnité, qui doit être prochainement fixé par décret, devrait se situer aux environs de 25 centimes.

Si le temps est un frein à son utilisation, les bénéfiques pour la santé ne sont pas négligeables. L'employeur est exonéré de cotisations sociales (dans la limites d'un montant défini par voie réglementaire).

Un employeur exonéré, des employés en meilleur santé, l'IKV est une mesure qui fait du bien à tout le monde et même à l'environnement !

Il faut, toutefois, penser à bien s'équiper pour rouler en toute sécurité avec de bons équipements et un éclairage vélo réglementaire !

Retrouvez tous nos produits pour votre sécurité dans la rubrique accessoires vélo sur boutique-velo.com

éclairage avant pour le vélo de ville éclairage arrière pour le vélo de ville sonnette vélo

jeudi 13 août 2015

Les clés de l'alimentation sportive

alimentation sport, alimentation vélo, alimentation cyclo, nutriton sport

C’est bientôt la rentrée ! Vous avez sûrement pris de bonnes résolutions pour entamer votre nouvelle saison cyclo ou VTT. Quand est-il de votre alimentation ? Nous allons vous donner quelques astuces pour vous préparer à vos courses ou longues randonnés prochaines.

Pour préparer une course, une cyclosportive ou une longue randonné, il faut optimiser les réserves énergétiques. Non pas de manière anarchique, le mieux que nous puissions vous conseiller les jours qui précèdent l’épreuve est de manger simple et de bien veiller à votre apport hydrique et énergétique le jour J évidemment….

Pour comprendre l’importance de l’alimentation pendant l’effort physique, revenons aux notions de la physiologie de l’exercice. Faire du vélo, c’est contracter les muscles. Pour fonctionner ils ont besoin d’ATP. L’ATP se forme grâce à la consommation par l’organisme des calories apportées par les glucides (ou sucres, ou hydrate de carbone), des graisses et des protéines. Comme il est nécessaire de préserver les protéines pour le maintien de la masse musculaire, l’essentiel de l’apport énergétique provient des glucides et des graisses. Mais ils ne sont pas équivalents. Les réserves de graisses sont quasiment inépuisables dans l’organisme, même pour des personnes très minces. A l’inverse les réserves de glucides sont limitées. Le problème est que ces deux sources d’apport énergétique n’ont pas le même rendement. Elles influents sur la vitesse de production de l’ATP, qui peut être quatre fois plus rapide avec des glucides qu’avec des graisses. On comprend alors que nos réserves nous permettent de rouler plusieurs heures lentement uniquement grâce aux graisses, plusieurs dizaines de minutes seulement à haute intensité uniquement grâce aux glucides. Evidemment, selon l’intensité de l’effort, le corps utilise un mélange des deux carburants, jusqu’à l’inévitable défaillance s’il n’a plus de glucides à disposition. Il n’utilise alors plus que les graisses pour produire – lentement – de l’ATP, et est donc obligé de réduire considérablement son rendement.

Pour préserver l’utilisation des glucides en cours d’un effort, l’entrainement est important : l’habitude de l’exercice permet de repousser le seuil au-delà duquel les glucides sont primordiaux comme carburant. Néanmoins, avant une épreuve importante, longue ou difficile, disposer aussi d’une réserve glucidique aussi importante que possible est bénéfique. La veille et le jour de l’épreuve, il faut axer principalement son alimentation sur ce principe. Un maximum de pâtes, riz, semoule, pommes de terre, mais aussi pain ou desserts sucrés optimise les réserves. En évitant aussi fibres et graisses, ce type d’alimentation n’est pas équilibré, mais il assure une bonne performance le jour J. Il faut y ajouter une bonne hydratation, à raison de trois grammes d’eau pour chaque gramme de glucide ingéré. Comptez trois litres de liquide répartis sur la veille de l’épreuve pour être tranquille. Les boissons chargées spécifiquement en sucre lents sont recommandées pour faire d’une pierre deux coups, sans surcharger l’estomac. Malgré toutes ces précautions, il est nécessaire de continuer à s’approvisionner en glucides et en liquides pendant l’épreuve pour limiter la baisse de performance au fil des kilomètres. Perdre plus de 2% de poids de corps en liquide (essentiellement par la transpiration) conduit à une baisse significative de rendement. Pour réduire les risques de déshydratation pendant l’effort, il peut être utile de consommer aussi du sodium, car celui-ci favorise l’assimilation et la rétention de l’eau contenue dans les boissons ingérées.

Trois facteurs seulement peuvent donc influencer clairement vos performances dans ce domaine : les glucides (ou sucres), l’eau et le sodium. Les boissons isotoniques (qui présentent la même quantité de ces trois éléments dans le sang, ce qui favorise l’assimilation au niveau intestinal) sont conçues pour vous soutenir au cours de l’effort et vous permettre de donner le meilleur de vous-même à l’effort. Elles sont la base de l’alimentation lors d’une épreuve, même si on peut y ajouter des barres ou des gels en fonction des besoins et de la durée. Elaborez un protocole au préalable et testez-le autant que possible avant le jour J.

Retrouvez tous nos produits nutritif et alimentaire pour l’alimentation du sportif sur boutique-velo.com

mercredi 8 juillet 2015

Se préparer pour la montagne

objectif montagne, montagne vélo, cyclisme, entrainement montagne, col

Le mois de Juillet est synonyme d’escapade en montagne pour la majorité des passionnés de la petite reine. Mais techniquement, tout le monde ne peut pas se préparer spécifiquement en montagne parce qu’ils sont dépourvu d’un col à proximité de chez eux.

Alors, comment se préparer efficacement ?

En montagne, la pratique du cyclisme prend une tout autre dimension : longues ascensions, fraîcheur, air pur… Il faut aussi noter qu’en plaine, le principal ennemi du cycliste est le vent, alors qu’en montagne c’est la gravité.

Lors des phases d’ascension, l’organisme subit un stress aigu pour qui n’est pas entrainé pour :

  • L’intensité de l’effort est très élevée, en particulier en cas d’embonpoint…
  • Les phases de récupération sont minimes
  • La manière de pédaler est différente
  • L’oxygénation musculaire se fait moins bien, en particulier au-delà de 1 500 m d’altitude.

Pour bien se préparer à un objectif « montagne », il est donc nécessaire de travailler les axes suivants :

  • Développer le seuil anaérobie. Lors d’une ascension, on évalue très rapidement à une allure proche de la zone rouge. Il est donc indispensable d’être capable de rouler en dessous du seuil anaérobie ce qui signifie qu’il convient de rester en aisance respiratoire.
  • Optimiser la ventilation. Une ventilation efficace permet d’oxygéner le sang, d’éliminer le CO2 et de faciliter le relâchement. Pour cela, il est avant tout nécessaire d’expirer très activement par la bouche en creusant légèrement son ventre en fin d’expiration. L’inspiration se fait de manière plus passive mais doit impliquer un léger gonflement du ventre (zone abdominale). Cette technique permet d’utiliser efficacement le diaphragme.
  • Améliorer l’économie gestuelle. Pour ne pas s’épuiser trop rapidement, il est impératif d’opter pour une cadence haute (donc une force réduite) associée à un geste fluide où l’application de la force sur la pédale sera la plus constante possible. Outre la poussée, il faut donc s’appliquer à fouetter la pédale puis à tirer vers le haut en utilisant les muscles ischio-jambiers (arrière de la cuisse) puis les muscles psoas iliaques. Pour nombre de cyclosportifs, les phases de pédalage en danseuse sont très gourmandes en énergie (en témoigne l’élévation de la FC). Néanmoins, elles permettent de faire travailler les muscles différemment permettant ainsi de repousser l’apparition de la fatigue musculaire.
  • Optimiser son poids corporel. Ce point est fondamental et l’exemple en est l’illustration : un cycliste pesant 75kg montant une pente de 5.5% à une puissance de 200 watts roulera à 14km/h. Pour une même puissance développée, ce même cycliste roulera 14.3km/h avec 2 kg de moins, et 14.7km/h avec 5 kg en moins ! Il est important de noter que plus la pente est importante, plus le gain lié à la perte de poids est significatif.

Alors comment se préparer pour des cols lorsque l’on n’habite pas en montagne ?

  • 1 – Répéter des bosses : A moins de vivre dans une région complétement plate, on a tous une bosse à proximité de chez soi. N’hésitez pas à multiplier les passages en bosse en utilisant un petit braquet et en restant assis sur la selle.
  • 2 – Travailler au seuil : En col, on doit souvent produire des efforts constants de 30’ à 1h. Habituez-vous donc à travailler en zone i4 (seuil) sur des fractions d’effort de 20 à 30’. Lors de ces efforts, essayez de rester en vélocité (80-100rpm).
  • 3 – Perdre du poids : Si vous êtes en surpoids, c’est la priorité absolue car tout kilogramme supplémentaire engendre une dépense énergétique supplémentaire considérable en particulier dans les forts pourcentages. Pour ce faire, commencez par éliminer le superflu de votre alimentation : alcool, sucreries, desserts, biscuits…

LE PETIT PLAN POUR LA MONTAGNE

En deux à quatre semaines (semaines optionnelles comprises), ce plan devrait vous amener dans les meilleures dispositions possibles surtout si vous n’avez pas de col à proximité de pédalier.

  • SEMAINE 1

Durée : 2 heures
Intensité : i1 - i2 - i3 - i4

Contenu de la séance
Objectif de la séance : développement du seuil anaérobie
Echauffement : 45 minutes zone i1-i2
Exercice 1 : faire 2 x (20 minutes allure i4/10 minutes récupération active) avec une cadence de pédalage élevée (90 rpm)
Exercice 2 : en fin de séance faire un travail technique en montée 4-5% comprenant 5 x (30 secondes pédalage jambe gauche uniquement / 30 secondes pédalage jambe droite uniquement / 2 minutes pédalage normal avec cadence 90 rpm)
Décontraction : 15 minutes en zone i1-i2

  • SEMAINE 2

Durée : 1 heure
Intensité : i1 - i2 - i3

contenu de la séance
Objectif de la séance: fluidité gestuelle
Echauffement : 10 minutes zone i1
Exercice : Home-trainer avec roue avant relevée de 15cm. Faire 8 x (1’ à 80 rpm assis/1’ à 100 rpm assis) Ne pas dépasser la zone i3.
Décontraction : 10 minutes en zone i1

  • WEEK-END

Durée : 4 heures
Intensité : i1 – i2 – i3
Objectif : simulation “montagne”
Echauffement : 1 heure zone i1 –i2 –i3
Exercice : Parcours le plus “vallonné” possible. Répéter chaque bosse 2 fois. Penser à respirer et à pédaler efficacement tout au long de chaque effort. Une fois l’exercice effectué, terminer la séance en endurance
Décontraction : 30 minutes en zone i1 – i2

  • 1 A 3 FOIS PAR SEMAINE

Durée : 30 minutes
Intensité : i1 –i2
Objectif : perte de poids
Exercice : course à pied à jeun courir sur parcours plat et souple (terre, herbe) sans forcer (rester en aisance respiratoire). Si la fréquence cardiaque monte trop vite, alternez marche et course. Terminez par 3x10 à 15 pompes puis stretching.

Profitez des soldes Boutique-velo pour trouver tout votre équipement vélo pour votre périple en montagne.

jeudi 2 juillet 2015

Trouver ses chaussures VTT d'été

chaussures vtt, chaussures sidi, chaussures shimano, chaussures enduro

Si l’hiver, on a tendance à rechercher des chaussures étanches, épaisses et chaudes, quand arrive l’été, on les préfère moins encombrantes, aérées et relativement légères. On recherchera des modèles fabriqués avec des empiècements en mailles multicouches facilitant l’aération et l’évacuation de l’humidité, en cuir synthétique pour la légèreté et avec un serrage par boucle micrométrique pour le côté pratique.

Bien sûr, certaines chaussures de all mountain ou les chaussures d’enduro font toujours confiance aux lacets basiques, mais il faut dire que lorsque l’on a goûté aux joies du bouclage rapide, il est difficile de revenir en arrière ! Bien évidemment, malgré l’emploi d’empeignes souples sur le dessus, la semelle, elle, doit rester rigide tout en offrant une densité suffisamment souple des crampons pour ne pas glisser sur les racines, les pierres ou les roches lors des séances de poussage et de portage. Le confort et le look plus passe-partout des modèles all mountain séduisent toujours ceux qui aiment être à l’aise lorsqu’ils gardent leurs chaussures VTT aux pieds toute la journée, mais ce sera forcément au détriment de la rigidité et de la puissance de pédalage. Il faut savoir qu’en été, un modèle un peu plus encombrant et plus fermé ne sera pas le plus confortable sur les sorties longue durée.

Les chaussures VTT SIDI Buvel représentent l’élégance à l’itallienne. Un chaussant confortable, une technologie éprouvée et un design soigné font de la SIDI Buvel un produit particulièrement séduisant. Elle est en Lorica, un cuir haute technologie sophistiqué, hydrofuge, perméable à la vapeur d’eau et résistant à la déchirure, aux torsions et aux frottements. La large bande morphologique et renforcée a également été réduite et associée à un matériau souple et thermoformé pour un confort et une performance accrus. Enfin la fermeture micrométrique appelée Caliper est réglée par une boucle centrale réhaussable, qui permet d’ouvrir et d’enfiler la chaussure plus facilement.

Les chaussures SHIMANO M200 sont parfaites pour la compétition n enduro. Elles procurent un rendement au pédalage et un maintien dignes d’une bonne paire de XC, tout en étant très confortables et en offrant une parfaite protection du pied. Les crampons assurent une accroche phénoménale et beaucoup de confort à la marche.

Profitez des soldes 2015 pour vous offrir une nouvelle paire de chaussures VTT été

mardi 16 juin 2015

A chaque discipline son maillot d'été

maillot xc, maillot all mountain, maillot vtt, maillot vtt été

L’été approche, il est temps de s’équiper en conséquence. Un pilote bien équipé, c’est un pilote confiant et prêt à aller de l’avant.

Suivant votre discipline XC ou All Mountain votre style différera, pour une question de confort et de performances.

Les maillots de XC sont portés très près du corps et leur tissage ne doit pas comporter de coutures au niveau des « pliures » des bras. Certaines matières de maillot XC sont très techniques et offrent un confort incomparable grâce à leur élasticité mais aussi à un grand pouvoir de dissipation de la chaleur. Certains maillots permettent de conserver la même chaleur corporelle quelles que soient l’intensité de l’effort ou les conditions atmosphériques. Certains pilotes préfèrent un maillot qui s’ouvre sur le devant et sur toute la longueur pour faciliter le change ou pour apporter plus de ventilation sur tout le torse lors du roulage.

Les maillots de All Mountain sont plus larges et sont moins « gainant » que ceux de XC. Les matières utilisées sont moins –ou pas – élastiques. Les maillots ne sont pas resserrés au niveau des bras ou en bas du buste. La ventilation est permanente et la transpiration moins retenue. Des mailles spécifiques ont été développées sur certains modèles pour résister aux frottements avec les bretelles d’un sac à dos. Le contact dorsal avec un sac maintient aussi la transpiration, d’où l’intérêt que peuvent avoir les maillors dotés de tissus très étudiés qui évitent toute sensation de froid sur des modèles très haut de gamme. L’amplitude des maillots All Mountain autorise le port de protections dorsales et de coudières par exemple.

Le maillot CASTELLI Prologo 4 est un excellent maillot XC. Il possède un look rétro et offre un maximum de confort. Il est en tissu Stratus avec traitement Prosecco, sa bande de poitrine est sublimée, ainsi que des inserts en mesh dans le dos pour garder le corps au frais et améliorer la coupe. Les fermetures éclair YKK font la totalité de la longueur du maillot et il est équipé de trois poches à l’arrière, plus une zippée pour les clés. Le maillot CASTELLI Prologo 4 est idéal à porter pour des températures allant de 17° à 35° C et possède des languettes réfléchissantes.

Le maillot FOX Device est idéal pour la pratique du All Mountain. La matière légère et respirante du maillot Device, associée à sa coupe large, permet de porter confortablement des protections, comme une dorsale ou des coudières. Le corps de ce maillot All Mountain est en polyester à séchage rapide afin d’éviter d’avoir froid en descente après avoir transpiré en montée et le col croisé est particulièrement confortable. A noter que les dessins imprimés par sublimation durent plus longtemps et ne se délavent pas

mardi 2 juin 2015

Habillez-vous pour l'été !

L’hiver est derrière nous. C’est le moment de ranger aux placards collants longs, vestes thermiques, couvre-chaussures et de ressortir votre tenue d’été. Un cuissard adéquat et un bon sous-vêtement constituent la base de l’équipement.

Dans les années 60 et 70 les pros s’entraînaient parfois avec un bas de survêtement muni d’une peau de chamois, n’importe quel cycliste utilise un cuissard, et si possible avec des bretelles remplaçant une ceinture élastique qui, plus ou moins bien ajustée, peut provoquer des gênes au niveau des abdominaux. Mais il existe d’autres éléments à prendre en compte avant de choisir un nouveau cuissard.

Dans un premier temps, la peau de chamois (ou fond de cuissard, car elle est, aujourd’hui, en matière synthétique) est primordiale. Elle doit être confortable, ni trop fine, ni trop épaisse. La plupart des peaux sont préformées, de sorte qu’elles épousent bien l’entrejambe. La chose à éviter absolument étant qu’il y ai des plis. Car en plus de se montrer rapidement inconfortables, ces plis entre la peau de chamois et votre anatomie risquent de vous blesser, en plus d’user plus rapidement le cuissard.

Un bon cuissard est conçu avec des tissus garantissant une ventilation optimale et une coupe anatomique sans points de pression. Les bretelles ne doivent ni tirer sur les épaules, ni être trop relâchées. Il faut aussi qu’il puisse être porté avec un sous-vêtement, sans aucune gêne. Notons que le cuissard s’essaie « en position » de coureur et non debout, car il est normalement conçu pour offrir le meilleur confort assis sur la selle, le buste en avant et les mains sur le cintre. Pour finir, il peut être nécessaire de vérifier que la longueur du cuissard et la bande élastique, pour le maintenir en place, ne gênent pas les mouvements et ne serrent pas trop les cuisses. Mais lorsque la coupe générale du cuissard convient, l’importance de la bande élastique est minime. Si toutefois vous préférez un cuissard sans bretelles, veillez à ce que la ceinture soit bien large pour ne pas créer de points de pression au niveau de la taille et du ventre.

En plus du cuissard, un bon sous-vêtement rend les sorties plus confortables. Le but d’un sous-vêtement rend les sorties plus confortables. Le but d’un sous-vêtement adapté est d’aider le buste à rester au sec. Sur un vélo, on ressent toujours le vent, et il peut se glisser insidieusement à travers le maillot, ce qui se révèle très désagréable associé à l’humidité. On ne parle pas seulement de pluie, mais aussi de transpiration. Même sous forte chaleur, un sous-vêtement fin évacue la transpiration et la transfère vers le maillot. Ce même maillot qui absorbe l’humidité avant de lui permettre de s’évaporer dans l’air extérieur. C’est cette double action qui vous assure un maximum de confort.

Comme il peut faire encore frais au printemps, vous pouvez porter en plus du cuissard, du sous-vêtement et du maillot (éventuellement à manches longues) une veste ou un gilet coupe-vent. Cela de créer une couche supplémentaire pour conserver la chaleur, avec la possibilité de l’enlever en cours de route quand les conditions s’améliorent. Un conseil : optez pour une couleur voyante en cas de mauvais temps ou de faible luminosité.

mercredi 27 mai 2015

Collection Stash RACE FACE

raceface, cuissard hydratation, cuissard stash, cuissard raceface, ceinture rip strip race face, ceinture de transport

RACE FACE a développé de nouveaux vêtements avec des systèmes bien pensés. Une façon minimaliste pour transporter les basiques sans s’encombrer d’un sac à dos. La collection Stash existe pour homme et pour femme à des prix défiants toute concurrence.

Le cuissard Stash RACE FACE a été développé pour satisfaire de nombreux riders éprouvants le besoin de s’hydrater en continue sans avoir la contrainte d’un sac à dos. Lorsque vous réalisez une course de courte durée, il est souvenant inconvenant de s’équiper d’un sac à dos d’hydratation, lourd et encombrant. C’est pourquoi RACE FACE a conçu un cuissard ingénieux. Le cuissard Stash RACE FACE vous permet de transporter un réservoir d’hydratation, une chambre à air, un outil, une pompe, des en-cas, etc. Nul besoin de porter un maillot cycliste cross-country aux poches traditionnelles, car votre cuissard les détiens.

Le réservoir d’hydratation doit avoir une capacité de 1.5 litre maximum pour s’inclure au cuissard Stash RACE FACE. Le tuyau d’hydratation passe par-dessus l’épaule et est maintenu par des boucles sur la section à bretelles. Vos besoins en énergie peuvent être assouvis grâce à des poches positionnées à des endroits stratégiques. Le rangement est facile et l’accès à vos gels s’effectue sur vos cuisses gauche et droite.

L’arrière du cuissard Stash RACE FACE est également constitué de poches, situées au dos des bretelles. Ces poches permettent de ranger des chambres à air de rechange, une pompe et autres outils indispensables. Vos affaires sont ainsi rangées, en sécurité et équilibrées contre votre corps. Elles sont facilement accessibles, comme avec votre maillot cycliste classique.

Néanmoins, pour les réticents au cuissard 3 en 1. RACE FACE a pensé à une autre solution tout aussi ingénieuse. Une ceinture de transport qui vous permet de partir en randonnée vélo sans un gros sac à dos. Une ceinture qui vous permet de transporter le strict nécessaire. La ceinture de transport vous permettra de rider en toute simplicité sans encombrement. Un confort novateur pour une sensation de légèreté qui vous procurera de meilleures situations. Les poches permettent d’emporter, avec vous, chambres à air, collations, cartouches de CO2 ou pompe à main. La ceinture Rip Strip RACE FACE a également une poche étanche qui se ferme pour vos appareils électroniques. Et également des poches pour les outils qui se trouvent au niveau des hanches droite et gauche avec une fermeture pour plus de sécurité. L’ajustement de la ceinture reste parfait grâce à sa fermeture velcro.

lundi 18 mai 2015

Filmez vos exploits grâce à la Caméra Sport SHIMANO

camera sport shimano, camera embarquée, go pro, camera sport, film sport

Accélérer, freiner, sprinter, éviter les chutes, basculer dans une descente… Jamais le grand public n’avait pu expérimenter de si près les sensations d’un coureur du Tour de France. Les images des caméras embarquées des professionnels de l’équipe Giant-Shimano ont donné la chair de poule à la plupart des spectateurs du Tour. En effet, certains coureurs avaient placé une caméra Sport Shimano sur leur guidon ou sous la selle. Résultat : des images spectaculaires et inédites de la course, à des moments stratégiques de la course, diffusées dans le monde entier en temps réel. Mais cette expérience n’est pas réservée aux professionnels. Vous avez également la possibilité de fixer une Camera Sport Shimano sur votre vélo et d’ainsi réaliser vos propres vidéos à couper le souffle. Partagez-les sur Facebook, Youtube et Twitter pour montrer au monde entier vos montées et descentes des plus beaux cols de montagne. Vous pourrez ainsi montrer vos exploits à vos amis, mais aussi revivre vos parcours les plus trépidants. Extrêmement compacte, la Shimano Sport Camera est étanche et peut être fixée très simplement sur le casque, la potence ou la tige de selle.

mardi 12 mai 2015

Les cartes, c'est du passé !

gps cyclo, gps mio, gps vélo, gps vtt

L’application cycliste de référence pour vos parcours reste Strava. Elle se destine à chaque coureur, professionnel ou simple amateur. Notons toutefois que pour profiter pleinement de cette formidable application il vous faudra un navigateur GPS de qualité.

Mio en offre toute une série dans des gammes de prix différentes. Ils sont tous dotés des fonctionnalités de base d’un compteur de vélo. En outre, d’autres options vous permettent de consulter et de suivre des itinéraires, d’enregistrer vos sorties et de les transférer vers Strava ou vers votre environnement Mio personnalisé en ligne. Le grand avantage qu’offre l’utilisation d’un navigateur GPS cyclo conçu spécifiquement pour le vélo par rapport à un smartphone, c’est la capacité de la batterie, qui laisse à désirer sur la plupart des smartphones. Grâce à Mio vous bénéficiez d’une autonomie ininterrompue de douze heures. De plus, si vous prenez en considération la coque étanche, les différents accessoires et le récepteur GPS intégré, qui relègue au passé les frais astronomiques liés à l’utilisation d’internet à l’étranger, ce navigateur s’impose comme un must. Une fois fixé sur le guidon, il permet par ailleurs de résoudre une kyrielle d’autres problèmes.

Rappelez-vous ces vacances à vélo dans le fin fond de l’Ardèche, où vous deviez vous arrêter à chaque coin de rue pour consulter votre carte. Dorénavant, c’est en ligne que vous pourrez tracer vos itinéraires. Votre GPS Mio vous permet ainsi d’emprunter les plus belles côtes de chaque région et de passer par des sentiers à couper le souffle. Sans compter que contrairement aux premières générations de navigateurs, les systèmes modernes sont plus compacts, plus légers et plus aboutis, le tout agrémenté d’un design réussi. Le modèle phare de la série Mio 505 est même doté d’une connectivité WIFI. Oubliez donc le fouillis de vos câbles pour télécharger vos itinéraires et vos entraînements.

Mio a également pensé à ceux qui craignent que tant de connaissances, de technologies et d’informations ne viennent nuire à l’émerveillement provoqué par le paysage. Cliquez sur la fonction « Surprise me » (« surprenez-moi ») et attendez de voir où Mio vous emmène. Vous pourrez définitivement laisser vos cartes papier au fond du tiroir.

jeudi 7 mai 2015

S’alimenter à vélo avec la nutrition sportive

produit énergétique sis, barre énergétique, gel isotonique

Si vous exigez des performances optimales, il est impératif d’utiliser des aliments et des boissons adaptés, avant, pendant et après l’effort. Imaginez un engin à moteur, dès qu’on ne l’alimente plus en carburant, il s’arrête immanquablement. Les produits énergétiques Science in Sport (SiS) sont conçus pour éviter la panne sèche.

Votre organisme tourne à plein régime lorsque vous êtes à vélo. Pour maintenir votre niveau d’énergie, il est donc nécessaire de continuer à vous alimenter lorsque vous effectuez de longs parcours. Si vous choisissez des aliments concentrés pour sportifs, il n’est pas nécessaire d’ingérer de grandes quantités. Soyez vigilant : n’engloutissez pas ces aliments spécifiques comme des barres de céréales classiques, car votre apport en calories excéderait vite vos dépenses en énergie.

Marque pionnière de la nutrition sportive, SIS propose un large assortiment où vous trouverez les aliments les mieux adaptés à chaque type d’effort. Développés scientifiquement, l’efficacité de ces produits a été démontrée depuis plusieurs années en compétition, sur les plus grandes épreuves.

Science in Sport propose deux gammes de produits. Les produits de la gamme SiS Go permettent de préparer l’organisme à un effort intense et de le maintenir à niveau pendant toute une épreuve. Cette gamme se compose de poudres énergétiques, de gels isotoniques, de barres énergétiques et de pastilles hydratantes. Les produits SIS REGO permettent de récupérer après un effort important. Ils se composent de poudres et de barres protéinées.

L’assortiment SiS GO comporte deux types de boissons : Energy et Electrolyte. Les produits Energy sont très concentrés et présentent une valeur nutritionnelle élevée, tandis que la gamme Electrolyte est essentiellement axée sur votre régulation hygrométrique. Les deux types de produits peuvent également être utilisés en préparation d’une longue sortie ou d’une compétition. La série GO propose par ailleurs des gels concentrés dont l’organisme assimile rapidement l’énergie ainsi que des barres énergétiques.

Si vous souhaitez rétablir votre équilibre calorique rapidement après un effort, préparez-vous une boisson de récupération SIS REGO Rapid Recovery. Ce mélange permet de rétablir votre niveau d’énergie et de favoriser la récupération musculaire grâce aux protéines qu’il contient. Au passage, les barres protéinées remplissent la même fonction sous forme d’aliment solide. Tous les produits SIS sont déclinés en plusieurs saveurs différentes.

lundi 4 mai 2015

Lubrifiants et entretien : Bichonnez votre vélo

produits entretien vélo, produits vélo shimano

Un vélo propre et bien entretenu est plus performant, plus silencieux, plus agréable à utiliser : en utilisant les produits d’entretien et lubrifiants SHIMANO, vous faites du bien à votre vélo et à l’environnement. Tous les produits de la gamme Entretien SHIMANO conditionnés en aérosols fonctionnent sans gaz propulsant. L’air utilisé n’est donc ni inflammable, ni nocif. Autre avantage, vous pouvez utiliser les aérosols SHIMANO tête vers le haut ou vers le bas, sans que la direction du spray s’en trouve modifiée. Vous pulvérisez donc votre vélo, et seulement lui, pas l’environnement autour. La gamme Entretien SHIMANO ne laisse rien au hasard : lubrifiants chaînes et cassettes, nettoyants, dégraissants, lustrants, graisses, aussi bien pour rouler en conditions sèches que par temps humide.

Graisse pour roulements

Fonction : lubrifie et diminue les frottements pour une durée de vie prolongée de vos composants. Protection contre l’humidité et les impuretés. Non adapté pour les joints en caoutchouc.
Application : moyeux, jeu de direction, roulements de pédalier, roulements de moyeux, etc.

Pâte de montage

Fonction : empêche le blocage de composants métalliques par corrosion et vétusté des filetages. Non agressif pour le métal et le caoutchouc. Réduit les grincements de l’axe de pédalier. Fonctionne jusqu’à une température d e1200°C.
Application : tige de selle, roulements de pédalier, vis et écrous.

Venez découvrir la pâte anti-blocage SHIMANO 125 ml

Nettoyant

Fonction : une fois sec, aide à décoller les saletés. Non corrosif pour le métal, le caoutchouc ou le plastique
Application : l’ensemble du vélo

Venez découvrir le nettoyant vélo SHIMANO 200ml

Lubrifiant

Fonction : entretient le fonctionnement optimal et sans bruit des chaînes et des composants en rotations et réduit les frottements. Protection contre la rouille et la corrosion ; durée de vie prolongée. Bonne pénétration grâce à une viscosité élevée. Particulièrement adaptée à l’humidité.
Application : chaîne, cassette, dérailleurs, etc.

Venez découvrir le lubrifiant sec PTFE SHIMANO et le lubrifiant conditions humides SHIMANO

Dégraissant

Fonction : dégraisse efficacement sans endommager le métal ou caoutchouc. Elimine les impuretés et la graisse en un instant.
Application : chaîne, cassette, dérailleurs, moyeux, etc.

Lubrifiant pour chaînes et câbles

Fonction : pénètre et lubrifie les composants en rotation ; couche supérieure sèche. Réduit les frottements et prolonge la durée de vie de la chaine.
Application : chaîne, cassette, plateaux, câbles.

Venez découvrir le dégraissant SHIMANO 125ml

Lustrant

Fonction : lustre et protège les surfaces laquées de l’eau et des impuretés. Base silicone
Application : cadre et composants laqués.

Venez découvrir le lustrant SHIMANO 200ml

Vous pouvez, dès à présent, retrouver tous les produits de la gamme Entretien SHIMANO en promotion sur Boutique-Velo.com. -15% sur tout l’outillage pour entretenir son vélo !

promotion outils vélo, promotion produits entretien vélo